• Du changement au conseil communal

    (Article modifié le 2 mars. Aucun commentaire n'a été modifié ou supprimé: j'apporte seulement quelques précisions dans le texte pour assurer une bonne compréhension)

    Le Conseil communal de Floreffe était hier amené à accepter la démission de Guy Noël en sa qualité d’échevin (il reste conseiller) et son remplacement par Benoît Mouton.

    Toutes mes félicitations à Benoît. Malgré toute l’estime que j’ai pour Guy et le respect pour les épreuves qu'il traverse actuellement, on peut regretter que cette démission arrive en février 2006, à 8 mois des élections et non en milieu de mandat comme cela avait été maintes fois promis.

    Un conseiller bénéficie d’une légitimité démocratique, ayant été élu. Mais qu’est la légitimité sans la crédibilité ?

    Ajout : je ne juge pas l'action de Guy Noël, dont l'action politique a certainement marqué la commune de Floreffe mais personnellement, je souhaite aborder la politique différement, avec davantage de cohérence dans la communication et les actions.

    C’est pourquoi j’ai proposé que tous les candidats du PS Floreffe signent une charte du candidat avant les élections, engagement éthique qui permettra d’éviter des cas similaires. Tous ont accepté d’emblée.

    Ajoutons à cela les avancées éthiques du nouveau code de démocratie locale, proposées par le Ministre Courard, comme la possibilité de démettre un échevin : avec le PS, l’éthique sera au centre des pratiques !

     

  • Un site utile

    Indépendamment de la "couleur politique" et des projets de chaque candidat ou citoyen, il est toujours utile de savoir comment fonctionne un scrutin communal.

    Il y a quelques mois, j'ai eu le plaisir d'assister au lancement du site http://elections2006.wallonie.be/ au cabinet du Ministre Courard. Etaient invités ce jour-là toutes les personnes qui avaient, lors des journées "portes ouvertes" des cabinets ministériels, visité les Moulins de Beez: des personnes de tous horizons donc.

    Sur ce site Internet, on peut trouver tous les renseignements sur le fonctionnement du scrutin du point de vue de l'électeur mais aussi du candidat ainsi que quelques rappels sur le fonctionnement institutionnel de la Belgique.

    Parmi les questions pratiques qui trouvent une réponse sur ce site, citons:

    • Quelles sont les personnes pouvant recourir à la procuration ?
    • Existe-t-il une date limite pour l’introduction de la demande ?
    • Puis-je donner procuration à quelque personne que ce soit ?
    • Puis-je être mandaté par plusieurs personnes ?
    • Je suis candidat ; puis-je voter par procuration au nom et pour le compte d’un électeur ?
    • Comment se présente la procuration et où peut-on se la procurer ?
    • Je suis atteint d’un handicap ; suis-je privé du droit de vote ?
    • Je réside à l’étranger ; dois-je voter éventuellement par procuration ?

    Bref, tout le monde peut y trouver une réponse !

    A visiter… car on ne pourra plus dire "je ne sais pas comment ça fonctionne"…

    Benoît DEMAZY

     

  • Floreffe sur podcast

    Première expérience de Podcast ce midi. Le journaliste Damien Van Achter m'a interrogé à propos de la création du blog floreffe.skynetblogs.be , les motivations, les attentes, les craintes,... A écouter dès à présent sur www.bloggingthenews.info

    L'interview fait suite à une première interview d'un candidat "bloggeur", le libéral Alain Destexhe. Un mandataire libéral bruxellois et un candidat socialiste floreffois... ne cherchez pas le rapport :-).

    Pour plus d'infos sur le podcasting, système de partage de fichier audio via le Net et qui amène notamment - c'est le cas ici - à de nouvelles pratiques journalistiques, rendez-vous sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Podcasting.

     

    Benoît Demazy

  • La fin d'une époque?

    Hier matin, en écoutant le journal de Vivacité, quelle ne fut pas ma surprise d'entendre que la société Brahy était au bord de la faillite! 80 personnes employées par la société, un beau carnet de commande, des compétences spécifiques... et demain, la faillite pourrait être prononcée. 3.000.000 € de trou, dont 1.000.000 à l'ONSS si j'ai bien entendu. Décidément, il n'y a plus de "valeur sûre" quand il est question d'emploi.

    Je pense aux ouvriers et employés de cette société qui risquent de perdre leur emploi sans avoir vu venir la tempête et je repense à la polémique il y a un an ou deux, quand Christian Brahy refusait de voir une délégation syndicale dans son entreprise, quand bien même la loi l'y obligeait. Il préférait payer les astreintes que de respecter la loi... et son personnel.

    Si la société ne peut être sauvée, j'espère au moins que le personnel retrouvera rapidement une place.

  • Changeons de sujet

    Pour en savoir (un peu) plus sur ma nouvelle, rendez-vous ici

  • Le conseil communal actuel

    Le conseil communal de Floreffe est composé de 19 conseillers. 4 groupes y sont représentés: deux dans la majorité, Clarté et Ecolo, deux dans l'opposition IC et PS.

    Deux groupes sur les quatre affichent clairement leur filiation à un parti politique présent aux autres échelons, à savoir Ecolo et PS. Ces deux partis comptent deux représentants, Thérèse-Marie Bouchat et Albert Mabille pour Ecolo, Pascal Jossart et Christiane Pollet pour le PS.

    Face à eux se trouvent les liste Clarté – dans la majorité – et IC – dans l'opposition. Comment qualifier ces listes? "D'ouverture" diront leurs membres. Une ouverture fortement teintée de CDH cependant: André Bodson, Guy Noël, Pierre Monnoyer, Gérard Burnonville pour ne citer qu'eux sont des représentants CDH sur leurs listes. Plus clairement aujourd'hui qu'en début de législature.

    Une autre façon de les présenter? La liste du bourgmestre d'un côté, conduite par André Bodson, la liste de l'ancienne bourgmestre, conduite par Madame Remy, qui a cédé sa place au lendemain des élections à son fils avant qu'il la cède à son tour à Gérard Burnonville, ayant quitté la commune en se mariant.

    Pour ma part, je ne suis pas du tout partisan des listes de cartel (même si le PS y recourt dans d'autres communes). La politique, y compris au niveau local, est affaire d'idéaux et de projets de société or les cartels favorisent la mise en avant de personnalité, au détriment de la clarté du message. Mais ceci n'est qu'un avis et je suis ouvert à la discussion.

     

    Benoît DEMAZY

  • Les partis politiques de Floreffe

    J'ai ajouté à droite les liens des quatres partis politiques présents à Floreffe, en mettant bien sûr celui du PS en premier.

    Depuis quelques années, le PS floreffois a une politique dynamique en terme de communication (site Internet, newsletter,...) car être dans l'opposition ne permet pas toujours d'exprimer ses idées et projets avec la même facilité que les groupes de la majorité (bulletin communal, site Internet de la commune, brochures éditées par la commune,...).

    Force est de constater que le choix du PS est aujourd'hui celui des quatre partis puisque tous disposent enfin d'un site Internet. Ce qui est tout bénéfice pour le débat politique.

     

    Benoît DEMAZY

  • Résultats du PS aux élections communales depuis 1976

    • 1976 : 25.7 %, 5 sièges
    • 1982 : 32.6 %, 6 sièges
    • 1988 : 15.1 %, 2 sièges
    • 1994 : 8.5 %, 1 siège
    • 2000 : 13.8 %, 2 sièges

     

    2006 ? A vous de voir ! Pour ma part, le score de 1982 me plaît!

    Source: www.vub.ac.be/belgianelections/G856.html

    Benoît DEMAZY