• Kesako?

    Comment fonctionne un parti politique? Difficile de se faire une idée précise lorsque les reportages télévisés et articles de presse brassent des termes propres à chaque parti, comme si le spectateur et le lecteur les connaissaient déjà.

    Pour ma part, avant d'être affilié au PS, je ne connaissais rien au fonctionnement de mon parti, tout en étant sympathisant (nul besoin d'avoir sa "carte" pour être un bon socialiste!). Je me propose dès lors de vous expliquer un peu ce que j'ai découvert petit à petit... Peut-être comprendrez-vous mieux de quoi parlent les journalistes!

    Le PS n'est pas un bloc où toutes les décisions seraient centralisées entre les mains du seul président de parti: impossible, de Bruxelles ou d'ailleurs, de gérer l'ensemble des niveaux de décision sur un territoire aussi morcelé que la Wallonie. Marchienne n'est pas Rixensart, la province de Namur n'est pas la province de Liège, une petite commune comme Floreffe n'est pas une ville comme Liège ou Charleroi. Le parti est donc structuré en fédérations, USC et sections.

    Pour faire simple, et pour prendre des exemples qui nous concernent, la province de Namur est divisée en deux fédérations: Namur d'une part et Dinant-Philipeville de l'autre. Chaque fédération compte notamment un président de fédération (Bernard Anselme pour Namur) et un secrétaire, appelé secrétaire fédéral (Alain Onckelinx pour Namur, à ne pas confondre avec Alain Onkelinx, frère de la vice-première ministre). A l'échellon communal, le parti s'appuye sur les USC, Unions Socialistes Communales: une par commune, qui a pour mission d'élaborer les listes communales mais également d'appuyer les élus dans les décisions à prendre dans le cadre de leur mandat. Les grandes communes (Namur par exemple) comptent également des sections, subdivisions des USC alors que les plus petites comme Floreffe ont fait le choix de l'unité: une USC sans section.

    L'USC est le niveau de proximité par excellence: en lien avec le citoyen mais également en lien direct avec ses élus. L'USC de Floreffe dispose de deux élus au conseil communal ainsi qu'un représentant au CPAS et un au Conseil de l'ALE: il est plus facile pour l'USC de "suivre" ces élus, de les accompagner au quotidien que pour des dirigeants à Bruxelles qui doivent gérer toutes les communes de Wallonie et de Bruxelles où le PS a une participation à la vie démocratique.

    Enfin, pour en terminer sur ce tour d'horizon un peu abrupt, l'USC est composée d'une assemblée générale (avec tous les membres en règle de cotisation). C'est elle qui prend les grandes décisions comme la composition de la liste. L'USC comprend également un comité central et un bureau. Le bureau est le niveau quotidien de gestion de l'USC, avec les élus directs et le président, le trésorier et le secrétaire (+ les éventuels vices) tandis que le comité central est le niveau intermédiaire, entre le bureau et l'assemblée générale. Ses membres, tous comme ceux du bureau, sont élus par l'assemblée générale.

    Pour plus d'infos et surtout mettre des noms et visages sur les membres de ces instances à Floreffe, rendez-vous sur www.ps-floreffe.be. Pour ma part, je suis membre du comité central.

    Ajout : comme me le fait remarquer, non sans humour, un lecteur attentif, la parenthère à propos du bureau - "+ les éventuels vices" - peut prêter à sourire ou à pleurer... Il fallait bien entendu lire "vice-président, trésorier-adjoint, secrétaire-adjoint"... ;-)